L’EQUIPE

Christine COGNAT

Journaliste dans plusieurs médias de presse écrite avant d’être responsable de la rubrique Santé puis grand reporter au Progrès de Lyon, Christine COGNAT est  diplômée de Sciences politiques et titulaire d’un DU en éthique de la santé. Elle a enseigné la déontologie et l’éthique des médias à l’Institut de la Communication  (ICOM) de l’Université Lumière-Lyon 2 avant d’être élue présidente de son Conseil d’administration. A la suite d’un reportage en Guinée, elle a été saisie d’une demande de formation de jeunes journalistes guinéens et a créé en 2008 Reporters solidaires qu’elle préside depuis.

Auteure de plusieurs livres, elle codirige la collection « Les outils du journalisme » aux Presses universitaires de Grenoble (PUG) où Reporters solidaires a publié deux ouvrages : Le journalisme en pratique et Les rubriques du journalisme

Francis VIAILLY, (Reporters solidaires)

Francis Viailly est journaliste. Il a débuté sa carrière en 1973 au Dauphiné Libéré à Grenoble, Chambéry et Lyon. C’est dans cette ville, en 1974, qu’il entre à la rédaction sportive du Progrès pour y effectuer la presque totalité de son parcours professionnel comme grand-reporter. Nommé chef de service puis secrétaire général de la rédaction et directeur du service des sports il a été amené à couvrir la majorité des grands événements sportifs internationaux jusqu’en 2004, date de son départ de Lyon pour Saint-Etienne en qualité de directeur du journal La Tribune-Le Progrès. Co-directeur de la collection Les outils du journalisme aux Presse universitaires de Grenoble (PUG), Francis Viailly a aussi enseigné le journalisme à l’Institut de la communication et des médias (ICM) de Grenoble et à l’Institut de la Communication (ICOM) de l’université Lumière-Lyon 2.

Jean-François Richard

Jean-François Richard a fait toute sa carrière de journaliste à l’Agence France-Presse (AFP) où il est entré en 1974. En poste à Rennes, à Paris (service politique), à Alger, à Lyon. Créateur du premier service multimédia de l’AFP en 1988, il a été ensuite rédacteur en chef France, puis rédacteur en chef technique avant de devenir Directeur chargé des opérations et de la coordination des événements spéciaux. Son dernier poste a été de diriger le bureau de Lyon tout en organisant la couverture de la coupe du Monde de rugby en Nouvelle-Zélande en 2011 et des Jeux Olympiques de Londres de 2012.

Clément KOAMA

Enseignant-chercheur en sciences du langage et titulaire d’un master en intégration pédagogique des TIC, Clément KOAMA est le directeur de l’Unité de formation et de recherche en Sciences humaines, Lettres, Arts et Médias (UFR/SH-LAM). Avant cela, il a été directeur adjoint de l’Institut des médias, premier établissement porteur du master 2 en Techniques des métiers de l’information, aujourd’hui intégré à l’UFR/SH-LAM.  A côté des enseignements de son champ disciplinaire, il assure des cours de compétences transversales à l’UNB et dans d’autres institutions d’enseignement supérieur : les techniques d’expression et de communication, la méthodologie de la recherche, la rédaction professionnelle, notamment.

Chrystel SCHNEIDER

Journaliste Reporter d'Images (JRI) pour le groupe Canal+ en Rhône-Alpes depuis 10 ans, Chrystel SCHNEIDER s'est spécialisée dans le sport après avoir fait de l'actualité généraliste pour la chaine M6 dans ses bureaux locaux de Nancy et Lille. Elle est revenue à Lyon chez TLM (Télé Lyon Métropole), la chaîne locale de Lyon, en 1999, pour une émission sur le club de foot Olympique Lyonnais, l'OL Télé.

Aujourd'hui, Chrystel assure la correspondance de la chaine Infosport+ au sein de tous les clubs professionnels de la Région, foot, rugby, basket, handball, tennis, etc. en réalisant des reportages et des plateaux devant la caméra, enregistrés ou en direct lors des rencontres sportives.

En parallèle, la journaliste indépendante a créé sa société de production audiovisuelle Split Prod avec laquelle elle réalise des films pour des entreprises (EDF, GRDF, Centre Léon Bérard, etc.).

Elle effectue aussi des interventions dans des écoles de journalisme (Lille ESJ et Montpellier ESJ Pro) et dans des écoles privées spécialisées dans le Sport Business sur Lyon (Winsport-groupe Pigier) et Amos).

Hyacinthe SANOU MEDA

Hyacinthe SANOU MEDA est journaliste-productrice et conseillère en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication. Elle est diplômée de troisième cycle en journalisme/production audiovisuelle et titulaire d’un diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS). Elle a assuré les fonctions de reporter, rédactrice, présentatrice, animatrice, productrice radio, réalisatrice TV et a occupé les postes suivants : responsable Cellule Productions, responsable Radio Rurale, Directrice des Programmes, Productions et Archives. Elle a également été Déléguée régionale (Directrice générale) du Conseil Supérieur de la Communication de l’Ouest du Burkina Faso. 

Elle est également enseignante vacataire  dans plusieurs universités (Université Nazi Boni, Université Aube Nouvelle), encadre des étudiants (rapports, mémoires) et préside des soutenances.

Djakaria CISSE

I am Djakaria CISSE. I studied English at Ouagadougou university for four years and I hold a master degree in American civilization. In the third year of my studies, I focused on Applied Linguistics, and I was granted a Bachelor degree in this specific area.

 I am currently an inspector of English language teaching. In the literature, professionals like me are referred to , as teacher trainer, or language teacher supervisor. I have been doing this job for  about twenty (20) years. I started my career in Ouagadougou, the capital city before being posted in Bobo Dioulasso. I have been the head of the English inspectorate here in the regional directorate of secondary education  for nearly nineteen (19)years.

Prior to taking and passing the competitive exam and becoming an inspector, I was an English teacher for about seven years in a public secondary school located in a town named Tenkodogo in the eastern part of Burkina Faso.

within the framework of my in -service training which aims to improve my professional skills as a teacher educator,  I took part  in a forty five days summer institute at Buffalo state university, USA , in 2001.

Régis Dimitri BALIMA

Régis Dimitri BALIMA est docteur de l’Université Grenoble-Alpes, Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Institut Panafricain d’Etude et de Recherche sur les Médias, l’information et de la communication (IPERMIC) de l’Université Joseph KI-ZERBO. Ancien chef du département Communication et Journalisme de l’Université Joseph KI-ZERBO (UJKZ), ses recherches sont focalisées sur les pratiques médiatiques et l’environnement socio-économique des médias. Régis Dimitri BALIMA est membre des laboratoires LAMCO de l’UJKZ et GRESEC de l’Université Grenoble-Alpes.

En outre, il est également vacataire à l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel (ISMA) de Cotonou au Bénin, à l’Université Nazi BONI de Bobo Dioulasso, à l’Université Aube Nouvelle du Burkina et dans des universités catholiques burkinabè. Docteur BALIMA encadre plusieurs étudiants de ces universités dans les parcours de doctorat, Master et licence.

Olivier Gros-Chevallier

Passionné de journalisme, Olivier Gros-Chevallier a créé, en 2005, un journal papier d’information de proximité dénommé Devant chez vous et distribué à 20 000 exemplaires dans les boîtes-aux-lettres de l’Ouest lyonnais. Quelques années plus tard, il a conçu un journal d’information historique de proximité - une première en France - dénommé “Autrefois” et distribué, lui aussi, dans les boîtes-aux-lettres. Désireux d’offrir à ses lecteurs une presse locale d’avenir conjuguant modernisme et accessibilité, il crée un journal en ligne couvrant une grande partie la région lyonnaise, ce qui était relativement précurseur à ce moment-là. Un peu trop précurseur même puisque la publicité et le nombre d’abonnés se sont montrés insuffisants pour gagner ce pari. Mais il est resté de cette aventure la volonté de transmettre son expérience à d’autres journalistes désireux de créer leur propre média. Son premier métier comme commercial dans un magazine gratuit puis différents postes à responsabilité dans l’agro-alimentaire l’avait préparé à la création d’une entreprise en tenant compte du contexte, de l’environnement, de la clientèle et des difficultés économico-financières.